PhD in France
Offers listWhy France ?F.A.Q.Email AlertsPost an offer
or

Forgot Password ?
Offer Details


CNRS 
Développement de l'analyse des rapports isotopiques d'éléments légers stables. Application à des suivis environnementaux particuliers.
Université de Pau et des Pays de l'Adour, PAU
LCABIE - IPREM UMR 5254
Analytical Chemistry Environmental Chemistry 
Full Description:

RESUME :

Ce sujet s’inscrit dans le cadre de projets de recherche en cours au LCABIE concernant d’une part l’étude de la dynamique de polluants organométalliques volatils présents dans du biogaz et d’autre part le suivi du fractionnement d’éléments légers stables associé au cycle d’éléments d’intérêt dans des matrices environnementales. Ces projets ont accompagné l’achat d’un EA/GC-IRMS au LCABIE. Il s’agit de développer des méthodes d’analyse de la composition isotopique d’éléments légers et stables par spectrométrie de masse à rapport isotopique couplé à un analyseur élémentaire ou à une chromatographie en phase gazeuse par des interfaces de combustion (EA/GC-IRMS). d’optimiser l’outil EA/GC-IRMS. La partie analytique sera focalisée sur i) l’abaissement des limites de détection de la chaine analytique à l’aide de techniques de préconcentration mais également en mettant en œuvre le marquage isotopique, ii) sur le développement relatif à la détermination des rapports isotopiques du soufre. Il s’agira ensuite d’appliquer les méthodes développées afin d’obtenir des données isotopiques fiables afin de mieux comprendre les mécanismes impliqués par exemple dans le cas de : processus de biodégradation de la matière organique de différentes origines et ses interactions avec des éléments trace métalliques et organométalliques, suivi du soufre lors des cinétiques de dégradation réactivité de polluants organiques et /ou organométalliques présents dans différentes matrices environnementales (biogaz, eaux souterraines, ...) .

Les objectifs :

Les objectifs de cette étude sont : • D’une part de développer un nouvel outil de suivi isotopique basé sur la détermination des rapports isotopiques d’éléments stables légers. Ce premier objectif est essentiellement analytique puisqu’il s’agira d’optimiser l’outil EA/GC-IRMS en i) abaissant ses limites de détection à l’aide de technique de préconcentration (type stirbar par exemple) mais également en mettant en œuvre le marquage isotopique, ii) en conduisant un développement relatif à la détermination des rapports isotopiques du soufre. • D’autre part grâce aux développements de méthodes de détermination des rapports isotopiques de certains éléments légers stables dans des matrices environnementales complexes (sol, plantes, biogaz) il s’agira d’obtenir des données isotopiques fiables afin de mieux comprendre les mécanismes impliqués par exemple dans le cas de : - l’évolution de la matière organique de différentes origines (litière de foret, prairie, ..) et ses interactions avec des éléments trace métalliques et organométalliques. - L’étude de la réactivité de polluants organiques et /ou organométalliques présents dans le biogaz issu de processus de méthanisation de biomasse par exemple. - Du suivi cinétique de la dégradation de polluants organiques ou organométalliques présents dans le gaz naturel en conditions de stockage en aquifère. Ce suivi doit permettre de mieux évaluer et donc de maîtriser les risques environnementaux, en particuliers ceux liés au cycle de l’eau ou de certains végétaux. Cet outil et les méthodologies développées pourront ainsi être utilisés dans des domaines très variés allant du stockage du méthane et du bio-méthane, au suivi des eaux de nappe et également des cycles biogéochimiques d’éléments d’intérêt dans la biosphère.

Les résultats attendus :

• Mise en place de méthodologies de détermination des rapports isotopiques en améliorant les limites de détection : utilisation de techniques de préconcentration, mise en place de marquages isotopiques et développement d’une méthode d’analyse du fractionnement isotopique des espèces aqueuses du soufre.

• Validation et application de ces techniques pour le suivi d’éléments trace métalliques associés à la matière organique, pour le suivi de la dégradation microbienne par des microorganismes sulfato-réducteurs par exemple.

Les candidats seront sélectionnés d’abord sur dossier. Un entretien sera organisé après la première phase de sélection des dossiers de candidature. Les critères d’évaluation sont : • Notes et appréciations obtenues en master 1 et 2 • Adéquation entre le diplôme de Master (ou équivalents) et le sujet de thèse en particulier : compétences en chimie du candidat • Expériences diverses du candidat : stages, séjours à l’étranger, ... • Maîtrise de l’anglais • Motivations du candidat pour un travail de thèse • Capacité du candidat à présenter ses travaux via des supports écrits (rapports, ...) et à l’oral.

Envoyer par email (isabelle.lehecho@univ-pau.fr) un dossier de candidature comprenant :

• CV

• lettre de motivation

• relevé de notes et classements en Master

• lettres de recommandation • coordonnées des personnes du milieu professionnel et/ou institutionnel (minimum deux) à contacter

 



Posted on: 05 May 2015Deadline to apply: 01 June 2015Start Date: 01 October 2015 Duration: 36 months
The Fund category is Public Funding - University and the salary is 20-25k€ annual gross
Doctoral School is Exact sciences and their applications in the Aquitaine Region.

Please connect to your account to see contact details



Back to offer list

Back to home page


PhD in France Website.
© French Embassy in India, CampusFrance 2014.

Contact us

Related Links